Accueil > Français > Articles parus dans le magazine culturel Hiro’a > Articles parus dans le Hiro’a > L’image qui parle (Hiro’a n°138 - Mars 2019)

L’image qui parle (Hiro’a n°138 - Mars 2019)

Des visages et une trace indélébile, un tatouage sur les murs de Papeete afin que tous se remémorent nos fa’ehau tahito – anciens combattants. Sur la façade des anciennes écuries de la caserne Bruat, le long de la rue du Bataillon du Pacifique...

-->


Tatouer les murs pour se souvenir

" Des visages et une trace indélébile, un tatouage sur les murs de Papeete afin que tous se remémorent nos fa’ehau tahito – anciens combattants. Sur la façade des anciennes écuries de la caserne Bruat, le long de la rue du Bataillon du Pacifique, cette fresque de 60 mètres de long – commandée dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale – a été inaugurée le mois dernier. Réalisée avec l’aide de l’association Mémoire Polynésienne par les jeunes artistes contemporains de Polynésie française, Cronos, HTJ, Abuze et Komosulo, elle met à l’honneur nos anciens combattants et nous rappelle l’engagement des Polynésiens dans la résolution des deux guerres mondiales."

- L’image qui parle (Hiro’a n°138 - Mars 2019) (à télécharger)