Accueil > Français > E reo tō ’u > Hā’vā’i, ’o te pū ho’i ’oe nō te fe’e ra (Hiro’a n°134 - Novembre 2018)

A la une

Hā’vā’i, ’o te pū ho’i ’oe nō te fe’e ra (Hiro’a n°134 - Novembre 2018)

Ce tārava raromāta’i a été chanté par le groupe Tamari’i Uturoa au Heiva i Tahiti, en 1986. Cette année-là, le groupe de Raiatea a obtenu le 1er prix orchestre et le 2e prix Hura tau.

-->


TĀRAVA RAROMĀTA’I TRANSCRIT PAR CORINNE MC KITTRICK, ANCIENNE AGENT DU SCP.

Ce tārava raromāta’i a été chanté par le groupe Tamari’i Uturoa au Heiva i Tahiti, en 1986. Cette année-là, le groupe de Raiatea a obtenu le 1er prix orchestre et le 2e prix Hura tau.

Hau’a ‘urifā nō te mōana mai,
‘O Hāvā’ī te fenua !
‘O te pū ho’i ‘oe nō te Fe’e ra.
‘Ua toro ho’i tō ‘oe hanahana ē,
Nā Ari’i e vau nō Hāvā’ī,
Nā ‘āvei tōa e va’u nei ē.

Une odeur de marée monte de l’océan,
Hāvā’ī est la terre !
Tu es la fondation originelle de la Pieuvre.
Votre gloire s’est, dit-on, répandue,
Huit souverains de Hāvā’i, que vous fûtes,
Huit branches vaillantes, que vous êtes.

Teie te i’oa ō te mau ‘Āvei :
‘O Teiva, Feufeu, Nūna’a-e-Hau
‘O Te-Ata-ō-Tū ‘e Manava-taia,
Huia-i-te-Ra’i ‘e Pai’e-ō-te-Fau-Roa ra

Voici les noms des lignages :
Teiva, Feufeu/Fēfeu, Nūna’a-e-Hau
Te-Ata-ō-Tū et Manava-taia,
Huia-i-te-Ra’i et Pai’e-ō-te-Fau-Roa/Pa’ia-i-te- Fau-rua

‘E ‘o Te-Ra’i-Pua-Tata,
Te i’oa ō te mau ‘āvei ē...

Et, Te-Ra’i-Pua-Tata,
Tels sont les noms des lignages...

Hāvā’ī ē,‘o‘oe‘o te pū ē !
‘O te pū ō te Hau-Pahu-Nui ē.
E ‘outu tei tai (i) To’erau roa ra,

Ô Havai’i ! Tu es la fondation !
Le siège de la Grande Alliance Hau-Pahu-Nui.
Une péninsule s’étend sur le lagon, là-bas, à To’erau-roa,

Taura’a ïa nō te manu ‘ōtaha ē.
Tamari’i ‘Uturoa, ti’a mai ni’a ra !
‘A tere i te pū ta’urua nei !

C’est là que se posent les frégates.
Enfants de ‘Uturoa, allez, levez-vous !
Partez rejoindre la place des fêtes !

Mara’amu, To’erau te māta’i (i) to’a ra,

Mara’amu (vent du S-E) et To’erau (vent du N), vents qui soufflez dans le sud,

‘A tehe i te pu’u ‘o Temēhani ē
‘Ia vētea mai ‘o Hotopu’u ē
Pūpunira’a ïa nō te Fe’e ē
Tārava pāhū nui ‘o Tamapua ē
Vaira’a nō nā ‘Āvei ē.

Découronnez le plateau du Temēhani
Pour que se dévoile Hotopu’u,
Antre secret de la Pieuvre
Qui révèle les eaux jaillissantes de Tamapua,
Demeure de ses branches.

Maimoa ho’i ‘oe, Hava’ī ē !
E au te tīare ‘Apetahi ē.

Tu es bien-aimé, ô Hava’i !
Tu es telle la fleur ‘Apetahi.

‘Ua tu’i tō ro’o nā te mōana ra.
Taraunu ho’i ‘oe ō nō ‘u ē.
Mai te maia’a ō te moa nei ē
Ha’aputu i tō na fānau’a ē.
‘Auē... Mai te maia’a ō te moa nei ē
Ha’aputu i tō na fanau’a ē !

Ta renommée s’étend par-delà l’océan.
Tu es le diadème qui me coiffe.
(Et) telle une mère-poule
Qui rassemble ses poussins.
Eh oui... telle une mère-poule
Qui rassemble ses poussins !

- Hā’vā’i, ’o te pū ho’i ’oe nō te fe’e ra (Hiro’a n°134 - Novembre 2018) (à télécharger)