Accueil > Français > Patrimoine Archéologique > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2017

Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2017



1. Campagne de prospections archéologiques dans la vallée de Aakapa (commune associée de Hatiheu) et au domaine Bambridge (commune associée de Taipivai) sur l’île de Nuku Hiva, et sur les sites des vallées de Taaoa, Hanaiapa, Hanamate, Hanatea, Punaei et Utuhehe (communes associées de Atuona et Puamau), sur l’île de Hiva Oa, archipel des Marquises, effectuée par Mme Annette Kühlem .(Arrêté n° 515 MCE du 24 janvier 2017).
Le programme de recherche de l’archéologue Annette Kühlem s’intitule « Les arbres sacrés de Polynésie française : détermination de la contemporanéité des arbres sacrés avec les structures archéologiques à fonction rituelle et religieuse dans l’archipel des Marquises ».
Pour rappel, de nombreux arbres sacrés (banyan, ‘ati, mape, miro, ‘aito…) poussent sur ou aux alentours des grands sites cérémoniels. L’objectif de cette étude est de déterminer d’une part, l’âge de ces arbres et d’autre part, si ces arbres ont été plantés par la main de l’homme (implantation anthropique) ou par l’action de l’avifaune (implantation naturelle).
Son étude a débuté en 2015 et Mme Kühlem propose d’obtenir des datations absolues plus précises au moyen de la dendro-chronologie, méthode peu invasive pour l’intégrité de l’arbre. Sa première campagne de carottages sur des arbres sacrés implantés sur des sites archéologiques de Nuku Hiva a révélé des résultats particulièrement intéressants, dont les analyses sont en cours de finalisation. La datation par dendro-chronologie a donné des dates cohérentes avec l’utilisation pré-européenne des sites, certains arbres encore vivants remontant au 16ème siècle après J-C.

Elle souhaite donc poursuivre cette recherche pionière en élargissant le champ à des sites sur l’île de Hiva Oa. En parallèle, un relevé détaillé et en trois dimensions des sites sera effectué. Certains de ces sites ont été inventoriés par le service de la culture et du patrimoine, mais disposer de nouveaux relevés très précis de ces sites apportera des informations précieuses sur ce patrimoine culturel.
Mme Kühlem est accompagnée d’une équipe d’archéologue et de dendrochronologue. Sa mission est financée par l’Institut Archéologique Allemand et se déroulera sur quatre semaines, du 16 janvier au 14 février 2017.

- Téléchargez l’ arrêté n° 515 MCE du 24 janvier 2017 autorisant Mme Annette Kühlem à effectuer une campagne de prospections archéologiques dans la vallée de Aakapa (commune associée de Hatiheu) et au domaine Bambridge (commune associée de Taipivai) sur l’île de Nuku Hiva, et sur les sites des vallées de Taaoa, Hanaiapa, Hanamate, Hanatea, Punaei et Utuhehe (communes associées de Atuona et Puamau), sur l’île de Hiva Oa, archipel des Marquises

2. Campagne de prospections et de sondages archéologiques à Opunohu sur l’île de Moorea effectuée par Mme Jennifer Kahn(Arrêté n° 525/MCE du 2 janvier 2017).

La mission de Mme Kahn rentre dans le cadre du programme INTEGRE à Opunohu, financé par le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique et fait suite à trois missions autorisées en décembre 2015, mars 2016 et décembre 2016.
Lors de la première mission Mme Kahn avait réalisé une prospection de surface de la zone retenu afin de connaître en détail le nombre, le type de structures y édifiées et leur fonction. Avec l’assistance d’un géomètre, ces premières structures ont pu être calées sur un plan.
Au mois de mars 2016 Mme Kahn a poursuivi avec le géomètre, la prospection et la localisation des sites archéologiques dans leur contexte topographique permettant ainsi de connaître en détail la zone d’étude mais aussi de compléter les panneaux d’informations qui seront implantés le long d’un parcours ethno-botanique, matérialisé par des sentiers qui parcourent la dite zone.
Au mois de décembre 2016, Mme Kahn a proposé des fouilles limitées sur deux ensembles de marae faisant partie des quatre centres politiques majeurs trouvés dans la vallée d’Opunohu (Kahn et Kirch 2015).

Alors que certains sites ont été datés, plusieurs autres sites clefs ne l’ont pas été, limitant ainsi la compréhension de la répartition du peuplement de cette zone et la complexité sociale dans la vallée d’Opunohu. Des sites d’habitat, des sites agricoles, des sites religieux seront choisis avec soin par Madame Kahn pour être restaurés.
Au mois de février 2017, Mme Kahn achèvera le programme de fouilles.Cette dernière mission sera l’aboutissement d’un travail qui permettra de compiler toutes les données obtenues sur le domaine d’Opunohu permettant ainsi l’achèvement du travail de restauration entrepris depuis 2015 mais aussi la mise en place sur site de panneaux informatifs à valeur culturelle.

- Téléchargez l’ arrêté n° 525 MCE du 25 janvier 2017 autorisant Mme Jennifer Kahn à effectuer une campagne de prospections et de sondages archéologiques à Opunohu sur l’île de Moorea