Accueil > Français > Articles parus dans le magazine culturel Hiro’a > Articles parus dans le Hiro’a > Avis favorable pour Taputapuātea (Hiro’a n° 96 - Septembre 2015)

Avis favorable pour Taputapuātea (Hiro’a n° 96 - Septembre 2015)


Vous le savez, les autorités du Pays ont défendu, le 23 juin dernier à Paris devant le Comité National des Biens Français, le dossier de candidature à l’inscription du site de Taputapuātea au patrimoine mondial de l’Unesco...

-->


Vous le savez, les autorités du Pays* ont défendu, le 23 juin dernier à Paris devant le Comité National des Biens Français, le dossier de candidature à l’inscription du site de Taputapuātea au patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous l’attendions avec impatience, le Co- mité National des Bien Français a donné son verdict : c’est un avis favorable qui a été émis suite au dépôt du dossier auprès de l’Unesco ! Un soulagement autant qu’une fierté pour toutes les équipes qui travaillent depuis plusieurs années à l’élaboration de celui-ci. « Lors de sa séance du 23 juin 2015 où la délégation officielle polynésienne menée par le président Edouard Fritch a présenté le dossier du paysage culturel de Taputapuātea à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial, le Comité National des Biens Français du Patrimoine Mondial (CNBFPM) a noté le fort engage- ment des responsables politiques, au plus haut niveau et localement, en faveur de la candidature de Taputapuātea. Il s’est ainsi prononcé en faveur de la poursuite de la candidature » note Wenda Diebolt, experte nommée en qualité de rapporteur du dossier Taputapuātea par le Comité des Biens Français. Soulignons également que la candidature polynésienne crée par ailleurs une occasion stratégique de faire reconnaître par l’Unesco la forme architecturale des marae, qui ne figure pas encore en tant que telle au Patrimoine Mondial.

Un complément formel

La prochaine étape est proche : à la fin du mois - le 30 septembre précisément – le Centre du Patrimoine Mondial précisera les éléments du dossier à compléter. Les recommandations sont les suivantes : « Il s’agit d’abord de compléter certains points techniques du dossier, et notamment ceux relatifs au volet naturel qui devra être traité avec soin. Le Pays devra indiquer quel aménagement touristique est prévu dans le contexte d’un classement au patrimoine mondial, en particulier en termes de transports et d’infrastructure hôtelière, et aussi pour éviter une sur-fréquentation qui serait dommageable pour le bien. »

Le plan d’action en marche !

Pour répondre aux recommandations du Comité National des Biens Français du Patrimoine Mondial, un plan d’action a été établi de manière conjointe entre le GIE Océanide** et le Service de la Culture et du Patrimoine pour rendre le dossier avant le délai du 30 septembre 2015. Des ateliers de travail et des réunions inter- services ont d’ores et déjà été tenus à Tahiti et à Raiatea tout au long du mois d’août pour répondre aux questions techniques évoquées et notamment celles relatives au plan de gestion du bien.

Hiro’a ne manquera pas de vous tenir informés de l’évolution de ce dossier qui, grâce à une forte mobilisation, avance à pas de géant.

A NE PAS MANQUER : L’EXPOSITION « TUMU RA’I FENUA » À L’ASSEMBLÉE

Après avoir été proposée sur le site Taputapuatea à Raiatea, l’exposition « Tumu Ra’i Fenua », organisée par le Service de la Culture et du Patrimoine en partenariat avec Tahiti Tourisme et l’association Na Papa e Vau, est installée dans le hall de l’Assemblée. Portraits de la population, paysages, flore et faune, cérémonies, scènes de vie... Ces photos ont été prises ces trois dernières années lors de missions du Service à Raiatea, dans le cadre de la candidature au label « Patrimoine mondial de l’Unesco » du paysage culturel de Taputapuātea.

Où et quand ?

- A l’Assemblée de Polynésie
Jusqu’au 7 septembre, de 08h00 à 17h00
- Entrée libre
- Renseignements : 40 50 71 77 -
www.culture-patrimoine.pf

* Délégation composée d’Edouard Fritch, Président de la Polynésie française, Lionel Beffre, Haut-Commissaire de la République en Polynésie Française et Heremoana Maamaatuaiahutapu, Ministre de la Culture.

** Le GIE Océanide est le consultant en charge de la constitution du dossier.

- Avis favorable pour Taputapuātea (Hiro’a n° 96 - Septembre 2015)(à télécharger)