Accueil > Français > Articles parus dans le magazine culturel Hiro’a > Articles parus dans le Hiro’a > " Honorer notre passé " (Hiro’a n° 93 - Juin 2015)

" Honorer notre passé " (Hiro’a n° 93 - Juin 2015)


Teddy Tehei, chef du Service de la Culture et du Patrimoine

" Pour appréhender au mieux le Paysage Culturel de Taputapuātea, il est essentiel de
s’approprier les récits et témoignages que nous rapporte la tradition orale, depuis le mythe de la création du monde polynésien jusqu’au paripari fenua déclamé à la gloire de ’Ōpoa.

Véritable espace sacré polynésien, il est dit de ce Paysage Culturel, qui s’étend depuis les sommets montagneux Tea’etapu et Te Oro fatiu jusqu’à la passe Te Ava mo’a, qu’il se situe dans la partie du « Te Pō », le monde des esprits, de l’île de Raiatea.

Relativement bien préservé des outrages du temps et de l’impact d’une urbanisation galopante, cet espace conserve aujourd’hui encore les traces tangibles d’un riche passé culturel, comme en témoignent les nombreuses structures archéologiques qui
parsèment les vallées de ’Ōpoa et Hotopuu.

Il comprend notamment le complexe cérémoniel du marae emblématique Taputapuātea, élément phare du patrimoine de Raiatea pour son caractère « international » lié au triangle polynésien.

Mais ce qui donne surtout au Paysage Culturel de Taputapuātea sa valeur universelle
exceptionnelle, chère à l’Unesco, c’est sans conteste le témoignage unique qu’il délivre sur la société polynésienne, ses valeurs culturelles, son histoire extraordinaire et son évolution inédite au cœur du plus vaste océan de la Terre.

Aussi, quoi de plus normal que de souhaiter son classement au Patrimoine Mondial de
l’humanité ?

Pour vous en convaincre, je vous invite à découvrir dans ce 93ème numéro du Hiro’a, à travers la lecture de quelques écrits inédits, le résultat des travaux effectués et restitués il y a peu à la population d’’Ōpoa et de Taputapuātea.

Cette opération a pu se réaliser grâce à la convergence des énergies déployées
pour préserver et valoriser de manière exemplaire cette richesse polynésienne que
nous voulons à présent partager pour ainsi garantir sa transmission aux prochaines
générations.

Pour terminer, sachez qu’une délégation officielle du Fenua s’apprête à soutenir le 23 juin prochain, avec toute la conviction qui sied à une telle aspiration, la candidature du Paysage Culturel de Taputapuātea devant le Comité national des Biens Français. Nous adressons aux membres de cette délégation nos plus sincères encouragements.

Bonne lecture à tous."

- "Honorer notre passé" (à télécharger)

Pour en savoir plus :

JPEG - 2.3 ko

Articles parus dans le magazine culturel Hiro’a

1 - "Tumu-Ra’i-Fena- Taputapuatea", fondation originelle polynésienne défendue pour sa valeur universelle exceptionnelle" (Hiro’a n° 93 - Juin 2015)

2 - PARIPARI FENUA NŌ ’ŌPOA/HOTOPU’U RÉVÉLATION DES TERRES DE ’ŌPOA/HOTOPU’U (Hiro’a n° 93 - Juin 2015)

3 - "Taputapuātea à votre rencontre" (Hiro’a n° 93 - Juin 2015)

Articles parus sur le site culture-patrimoine.pf :

1 - Comité de pilotage « Patrimoine mondial UNESCO » du 26 novembre 2014

2 - Le point sur les dossiers de classement du marae Taputapuātea et des îles Marquises

3 - L’histoire des marae

4 - Les fata

5 - Les unu

6 - Les arbres

7 Extrait de la collection : "Te rau manaha mā’ohi"

- Marae Taputapuätea, haut-lieu de la civilisation mä’ohi

JPEG - 90 ko

- Marae Taputapuätea, haut-lieu de la civilisation mä’ohi
Ra’iätea, l’île sacrée, se nommait autrefois Hava’i’i nui (Hava’i’i la grande) en référence à la terre d’origine, le lieu de naissance des dieux, des esprits et des hommes car selon la tradition orale, c’est de là que partirent les diverses migrations polynésiennes.
Sur le domaine jadis dénommé Te-pö (monde des esprits), le marae Taputapuätea était le centre d’une alliance religieuse, politique et économique de grands chefs, prêtres et guerriers des peuples mä’ohi (polynésiens). C’est pourquoi il est considéré comme un marae international.
Il aurait été fondé à partir d’une pierre du marae Vaeara’i (à ‘Öpoa), dédié à Ta’aroa (dieu de la création). Les limites de Te-pö sont la colline Mata-repeta-a-hotopu’u, la colonne basaltique Tuiamarafea et la passe sacrée Te-ava-mo’a qui ouvre l’accès aux pirogues venues du grand large.
La notoriété du marae Taputapuätea s’est largement répandue dans la zone Pacifique, lui valant d’être considéré comme un marae de classe internationale, un statut d’ailleurs conforté par l’existence d’autres marae du même nom à travers le triangle polynésien.
Aujourd’hui encore, les descendants des anciens migrants viennent s’y recueillir.

- Marae Taputapuätea, te pü ö te nüna’a mä’ohi
Ra’iatea, oia ho’i te motu mo’a, Hava’i’i nui i te mātāmua ra, te vāhi fānaura’a o te mau atu’a, te mau varua e te mau ta’ata, i te mea ia au i te paraura’a mea nā ‘onei te ta’ata mā’ohi i te fanora’a nā raro i te moana.
I ni’a i te fenua i pi’ihia i te mātāmua ra Te-pō, ua riro te marae Taputapuātea ei pū fa’aaura’a parau i te pae fa’aro’o, te porītita e te tapiho’ora’a a te mau ai’i, te mau tahu’a e te mau ‘aito o te nūna’a mā’ohi.
Ua ha’amauhia o ia i te tahi ‘ōfa’i tihi nō te marae Vaeara’i (i ‘Opoa), i fa’ata’ahia nō te atua Ta’aroa. E moti te fenua Te-pō i te mou’a i Mata-hira-i-te-ra’i, te pu’u mou’a Mata-repara-a-hotopu’u, te ‘ōfa’i Tuiamarafea e Te-ava-mo’a nā reira te mau va’a nō tua mai e tomo mai ai.
Ua tu’i te ro’o o Taputapuātea i roto ia Patīfita i riro ai o ia ei marae ‘itehia e tō te ao nei. E ti’ara’a hanahana, e rave rahi mau marae i roto i te ao mā’ohi i topa-ato’a-hia i teie i’oa. I teie ā mahana, e fano mai te mau hua’ai tamari’i mai te ara mai nō te tā’amu fa’ahou i taua ‘atira’a ra.

- Marae Taputapuätea, centre of mä’ohi civilisation
Ra’iätea, the sacred island was called Hava’i’i nui (Hava’i’i the great) referring to the original land, birth location of gods, spirits and men, oral traditions saying that Polynesian migrations set off from there.
On the domain called Te-pö (spirit world), Taputapuätea marae, was the centre of a religious, political and economical alliance of great chiefs, priests and warriors of mä’ohi (Polynesians) peoples.
It might have been founded from a stone from the Vaeara’i marae (in ‘Öpoa), dedicated to Ta’aroa (god of creation). Limits of Te-pö are mount Mata-hira-i-te-ra’i, Mata-repeta-a-hotopu’u hill, Tuiamarafea basaltic column and the sacred pass Te-ava-mo’a giving access to canoes coming from high seas.
Taputapuätea marae is so notorious within the Pacific area that it is now considered an international marae. Status supported by the fact that there are other marae with the same name within the Polynesian triangle. Nowadays, descendants from ancient migrants, above others, come to visit.

- Téléchargez le kakemono

- Te-papa-tea-ö-ruea, pierre de fondation érigée sur le marae Hauviri

JPEG - 44.9 ko


- Te-papa-tea-ö-ruea, pierre de fondation érigée sur le marae Hauviri
Le marae Hauviri était le marae tupuna (familial) des ari’i (chefs) Tamatoa. Au centre de la cour pavée, se trouve une grande dalle de corail taillée, haute de 2,80 m, appelée Te papa-tea-ö-ruea ou Te-papa-ö-nä-maha. Selon la tradition, elle servait à l’intronisation du ari’i. Ceint du maro ‘ura (ceinture ornée de plumes rouges) qui lui conférait son pouvoir divin, le ari’i était soulevé et placé sur un siège au sommet de cette dalle pour y être acclamé par le peuple.
Jadis, les grandes pirogues royales étaient accueillies sur la plage de Taura’a-tapu, située sur le flanc ouest du marae.

- Te-papa-tea-ö-ruea, te tumu ö te mau marae ato’a e tü mai ra i Hauviri
E marae tupuna nö te ’äti Tamatoa o Hauviri. Tei röpü i te ’äua papahia te tahi papa pu’a taraihia e piti mëtera e va’u ’ahuru tenimëtera i te teitei, ö të pi’ihia Te papa-tea-ö-ruea ’aore ra Te-papa-ö-nä-maha. Ia au i te peu tumu, e fa’a-’ohipa-hia o na nö te ha’amau i te ari’i ö tei türu’i ia i reira. Ua maro ia o na i te maro ‘ura ö tei höro’a mai ia na te mana ä te atua.
I müta’a ra, e mea fa’ari’i-poupou-hia te mau va’a ari’i rärahi i tätahi i Taura’a-tapu, i te ’ao’ao to’a nö te marae.

- Te-papa-tea-ö-ruea, cornerstone erected on Hauviri marae
Marae Hauviri was the tupuna (family) marae of Tamatoa ari’I (chiefs). Te papa-tea-ö-ruea or Te-papa-ö-nä-maha is the name of big 2.80 metres high coral slab that stands at the centre of the paved courtyard. Traditionally it was used for the establishment ceremony of the ari’i. The ari’i wearing the maro ‘ura (belt adorned with red feathers) giving him his divine power, was raised and seated at the top of the slab in order to be acclaimed by his people.
In yesteryears, the big royal canoes arrived in Taura’a-tapu beach, on the west side of the marae.

- Téléchargez le kakemono

9 Extrait de la suite de la collection Te rau manaha Mā’ohi : Marae Hauviri

JPEG - 2.6 ko

1 - "Honouring our past " (Hiro’a No. 93 - June 2015)

2 - “Tumu-Ra’i-Fēnūa – Taputapuātea”, the Polynesian original foundation as Outstanding Universal Value (Hiro’a No. 93 - June 2015)

3 - PARIPARI FENUA NŌ ’ŌPOA/HOTOPU’U
REVELATION OF THE LANDS OF ’ŌPOA/HOTOPU’U (Hiro’a No. 93 - June 2015)

4 - Taputapuātea à votre rencontre (Hiro’a No. 93 - June 2015)