Accueil > Français > Actualités > Le point sur les dossiers de classement du marae Taputapuātea et des îles Marquises

Le point sur les dossiers de classement du marae Taputapuātea et des îles Marquises

Le point sur les dossiers de classement du marae Taputapuātea et des îles Marquises

Le Comité de pilotage « Patrimoine mondial de l’Unesco » chargé de coordonner l’ensemble des opérations techniques nécessaires à l’avancement des deux dossiers de candidature polynésiens, s’est réuni pour prendre acte des étapes réalisées et valider les propositions et actions à venir.

JPEG - 92.3 ko
Taputapuātea, paysage sacré, lieu de mémoire ma’ohi (crédit GIE Oceanide 2014)

Des décisions essentielles pour l’évolution des dossiers des Iles Marquises et de Taputapuātea ont été prises lors de ce comité de pilotage, et ont été présentées au conseil des ministres.

S’agissant de Taputapuatea, le comité de pilotage a validé la réorientation du dossier « site en série transnational » en dossier « site unique national (bien français) ». En outre, le Comité de pilotage a validé la logique de démonstration de la Valeur Universelle Exceptionnelle (V.U.E) et l’inscription de Taputapuātea en paysage culturel.

JPEG - 191.6 ko
Le marae Taputapuātea (fonds SCP - crédit photo D.Hazama)

La priorité donnée au dossier est le caractère civilisationnel du site dans le sens où il est un témoignage exceptionnel de la civilisation ma’ohi ancienne et du continuum culturel contemporain, et constitue une référence culturelle polynésienne fondamentale. Un protocole à suivre a été proposé par la Direction Générale du Patrimoine pour déposer le dossier de candidature de Taputapuātea à l’inscription au Patrimoine Mondial en janvier 2016, et afin qu’il puisse être instruit au Comité du Patrimoine mondial en juillet 2017, avec une feuille de route détaillée, incluant la venue de plusieurs experts pour établir le dossier.

JPEG - 123.8 ko
Le comité de pilotage Unesco du 10 février 2014 (crédit photo SCP 2014)

Les enjeux du respect de cette feuille de route et de son calendrier sont particulièrement importants pour la Polynésie française, car les sites de métropole et de l’outre-mer qui prétendent à une inscription au Patrimoine mondial sont nombreux.

Mieux définir le dossier des Marquises

S’agissant de la candidature des îles Marquises, le comité de pilotage a pris acte des recommandations du Comité national des biens français du Patrimoine mondial formulées à la suite du séminaire d’experts d’octobre 2012, visant à définir plus clairement le périmètre du site proposé au classement avec l’intégration d’une partie du domaine maritime (aire marine protégée) et au choix déterminant du bureau d’études chargé de rédiger le dossier de candidature.

JPEG - 189.4 ko
Le site de IIPONA à Puamau, icône des Marquises (fonds SCP - crédit photo P.Ottino)

En effet, les comités de gestion des Marquises n’ont pas sélectionné à ce jour des sites à proposer à l’inscription parmi les 43 sites potentiels identifiés. Or la bonne évolution du dossier est liée au nombre de sites retenus et aux plans de gestion indissociables du dossier de candidature. Un bureau d’études doit être désigné afin d’aider les comités de gestion des Marquises à prioriser leurs sites afin de prendre une décision définitive qui soit réaliste au regard des possibilités financières de la Polynésie française.

JPEG - 127.6 ko
Les présidents de l’UPF, de Motu Haka et de la CODIM membres du COPIL (crédit photo SCP 2014)