Accueil > Français > Sites historiques, archéologiques et légendaires. > Les sites archéologiques de ‘Ōpūnohu à Mo’orea > LES SITES ARCHEOLOGIQUES DE ’ŌPŪNOHU A MO’OREA > PLATEFORMES DES ARCHERS

PLATEFORMES DES ARCHERS

PLATEFORMES DES ARCHERS

JPEG - 161 ko


Le Heivate’a (jeu de tir à l’arc)
Il était réservé à l’élite masculine des ari’i (chefs), ’aito (guerriers) et ra’atira
(propriétaires terriens).
Les rituels sacrés qui l’accompagnaient expliquent la présence nécessaire d’un marae à proximité.

Vāhi te’a (espace de tir)
Le but était de tirer au delà de 240 m, dans un couloir de tir soigneusement dégagé. Placé à l’avant de la plateforme, genou à terre, l’archer tendait l’arc, flèche dirigée en hauteur.
Postés au sommet des arbres de part et d’autre du couloir, de jeunes gens suivaient le parcours de la flèche, signalant son passage d’un cri. Plusieurs juges-arbitres validaient le tir, annonçant le résultat en agitant des drapeaux.

JPEG - 87.6 ko


Le matériel

  • Puipui te’a  : le carquois est taillé d’une seule pièce, entre deux nœuds d’un bambou de 5 cm de diamètre environ. Souvent peint ou gravé, il ferme par une petite noix de coco.
  • Te’a  : les flèches en bambou mesurent de 40 à 90 cm. Leur pointe acérée est en bois de ’aito (bois de fer, Casuarina equisetifolia).
  • Fana  : l’arc est taillé dans le cœur du pūrau (Hibiscus tiliaceus), bois léger et résistant. Sa corde est tressée en fibres de rō’ā (Pipturus argenteus).
    JPEG - 203.2 ko


Les plateformes de tir à l’arc
L’ouvrage trapézoïdal en pierres de basalte est peu élevé : moins d’un mètre pour les plus hautes.
L’architecture se caractérise par la forme concave de la partie frontale. Des pierres sont dressées aux angles de la plateforme. Un espace non pavé en forme de T délimite l’aire de déplacement et de tir de l’archer. Au centre, une ou plusieurs pierres dressées marquent le pas de tir.

Dans les vallées, ces structures font souvent face au flanc dégagé d’une colline.
À ‘Ōpūnohu trois plateformes de tir à l’arc ont été répertoriées, dont ces deux à Fare’aito.

JPEG - 195.7 ko