Accueil > Français > Patrimoine Archéologique > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2012

Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2012



I - Prospections et fouilles du Dr. Jennifer KAHN des plaines côtières de Maupiti (archipel de la Société) et Mangareva (archipel des Gambier).

Après avoir effectué ses recherches depuis plus d’une décennie principalement dans la vallée de Opunohu située dans l’île de Moorea, l’archéologue Jennifer KAHN oriente cette fois-ci ses travaux sur la plaîne cotière des îles de Maupiti et Mangareva. Cette nouvelle étude pluri-disciplinaire, dont l’archéologie reste le noyau dur, s’inscrit logiquement dans la suite des recherches débutées dans la plaine côtière de Moorea et allie différents domaines de recherche (études des sols, paléo-écologie, zooarchéologie, palynologie).

La mission de terrain se déroulera sur douze semaines, du 09 juin au 01er septembre 2012 pendant laquelle Mme Kahn prévoit de prospecter, sonder et fouiller différentes localités de Maupiti (Tereia, Vaiahu, Haranae et Atepitia) et Mangareva (Aganui, Agakauiuta, grotte de Nenega iti, crique de Sancho). Des tranchées seront réalisées afin de localiser et d’échantilloner des dépôts enfouis contenant des indices zooarchéologiques.

Les échantillons de faune et flore, les sédiments et les artéfacts collectés seront ensuite analysés. Cette étude pluri-disciplinaire a pour objectifs d’augmenter nos connaissances sur l’occupation chronologique et géographique de l’espace côtier de Maupiti et Mangareva et leur utilisation par leurs premiers habitants. A travers la lecture des couches stratigraphiques anciennes et l’analyse des échantillons de faune et flore (escargots, insectes, microplantes), de pollen et de charbons de bois, Mme Kahn espère également récolter des données sur l’intéraction de l’homme sur son environnement, à savoir comment l’homme a modifié son écosystème à travers le temps et leurs adaptations respectives.


- Téléchargez l’ arrêté n° 4381 MCA du 7 juin 2012 autorisant Mme Jennifer Kahn à réaliser une campagne de prospections et fouilles archéologiques sur la plaine côtière des îles de Maupiti (archipel de la Société) et Mangareva (archipel des Gambier).

II- Mission archéologique du Dr. Barry ROLETT sur le site de Hanamiai à Tahuata (archipel des Marquises)

Depuis 1984, l’archéologue Barry Rolett fouille périodiquement le site de Hanamiai sur l’île de Tahuata.

Le site de Hanamiai est intéressant car il se trouve au bord de la baie de Vaitahu, en face du mouillage du Capitaine Cook lorsqu’il séjourna à Tahuata en 1774. Vaitahu est devenu alors un lieu de ravitaillement des baleiniers et des bateaux de commerce dans le Pacifique.

Les campagnes de fouilles successives depuis plus d’une décennie, notamment celles de 2008 et 2010, ont permis de découvrir un paepae bien préservé, enfoui sous cette dune de sable blanc de Hanamiai. Une datation au Carbone 14 a montré que cette structure lithique a été construite au début du XVIIIéme siècle, avant l’arrivée de Cook. Les objets retrouvés à la base du paepae datent de la période préhistorique marquisienne tandis que la fouille des couches supérieures, plus récentes, a révélé un mélange d’objets traditionnels (hameçons en nacre) et modernes (hameçons en fer, clous, bouteilles), témoignant de l’utilisation de ce paepae au moment du contact.

JPEG - 45.3 ko
Fouilles à Hanamiai par l’archéologue Barry Rolett (Crédit Photo : Barry Rolett)


Les travaux archéologiques prévus en 2012 sont donc la continuation directe de ceux menés dernièrement en 2010. Monsieur Barry Rolett et son équipe n’avaient pu fouillé une surface de 4 m² sur les 12 prévus initialement, leur temps étant partagé entre les fouilles de terrain et leur investissement dans l’aménagement du musée de Tahuata et le montage d’expositions. Le mobilier archéologique provenant de ces fouilles y est d’ailleurs exposé. L’objectif recherché est de mieux comprendre la période des premiers contacts entre les Européens et le peuple marquisien.
Les fouilles à Tahuata se dérouleront sur six semaines, du 01er juillet au 10 août 2012.

- Téléchargez l’arrêté n° 4380 MCA du 7 juin 2012 autorisant M. Barry ROLETT à réaliser une campagne de fouilles archéologiques sur la dune de Hanamiai, dans la commune de Tahuata, île de Tahuata, archipel des Marquises

III- Mission archéologique de l’archéologue Guillaume MOLLE dans la vallée de Hiniaehi, sur l’île de Ua Huka (archipel des Marquises)

Après avoir récemment obtenu sa thèse de doctorat sur l’histoire pré et post-européenne de Ua Huka, M. MOLLE souhaite retourner sur l’île pour une autre campagne de recherches, cette fois-ci dans la petite vallée de Hiniaehi.

Cette vallée a été très peu étudiée : seulement quatre sites ont été identifiés à ce jour par Ralph LINTON depuis les années 1920. Pourtant lors de précédentes missions, M. MOLLE a eu l’occasion d’y observer une multitude de structures qui n’a pas pu faire l’objet d’étude plus approfondie, faute de temps.

C’est pourquoi cette campagne lui permettra de réaliser une prospection intensive de la vallée et de cartographier les vestiges répertoriés en surface. Il envisage ensuite d’ouvrir des sondages sur certaines structures présentant un intérêt afin de récolter quelques échantillons pour dater l’installation de l’ancienne communauté de Hiniaehi.

Cette étude précisera l’occupation de l’espace et la nature de l’habitat de ce groupe et permettra une comparaison avec les vallées voisines.

Accompagné d’un étudiant, la mission de terrain de M. MOLLE pourrait ainsi s’étaler sur quatre semaines, soit du 20 août au 30 septembre 2012.

- Téléchargez l’arrêté n° 5730 MCA du 27 juillet 2012 autorisant M. Guillaume MOLLE à réaliser une campagne de fouilles archéologiques dans la vallée de Hiniaehi, sur l’île de Ua Huka (archipel des Marquises)