Accueil > Français > TE ARAPO - En souvenir d’un homme de recueils > La collection PARAU NO TE ‘ĀI’A > La collection PARAU NO TE ‘ĀI’A

La collection PARAU NO TE ‘ĀI’A


JPEG - 129.7 ko
Tearapō sur son vélo (dessin de Dubois)


Pouira a TEAUNA est né le 22 octobre 1902, il est décédé le 06 août 1969. Une stèle lui est dédiée devant l’école primaire d’ARUE 1 AHUTORU depuis le 08 octobre 1997.
Pouira était un conteur moderne des mythes et légendes polynésiennes.

Dans les années 60 à 67, tous les lundis en début de soirée, cet homme de grande sagesse animait l’émission intitulée TEARAPO sur l’unique chaîne radiophonique de cette époque, Radio Tahiti. C’est ainsi que Pouira a TEAUNA fut communément appelé TEARAPŌ.

JPEG - 147.6 ko


Radio Tahiti est devenue par la suite l’Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF), FR3 Tahiti en 1975, RFO radio en 1982 pour devenir par la suite Radio Polynésie en 1999 et enfin Polynésie première en 2010.

‘A’ai, paripari fenua, parau tumu o te fenua, Pouira a TEAUNA les a recueillis patiemment, année après année en arpentant les communes.

Un temps menacés de disparition, ces témoignages du passé océanien, propres aux archipels composant le Fenua, ont fort heureusement été sauvés de l’oubli grâce à l’intervention de personnes sensibles à la préservation et la conservation de ce patrimoine.

Pouira a TEAUNA s’étant fait enterrer avec ses propres écrits à sa demande, il ne restait plus que des enregistrements radiophoniques, lesquels furent sauvés de la destruction grâce à un réseau qui s’est mobilisé pour les sauvegarder.

Après plusieurs années de labeur, de négociations et de concessions réciproques, le lundi 22 octobre 2012, date anniversaire de la naissance de Monsieur Pouira a TEAUNA, dit TEARAPŌ, le ministre de la culture, Mme Chantal TAHIATA, a accueilli, en présence des représentants du Service de la Culture et du Patrimoine, les héritiers de feu TEARAPŌ, afin de signer avec eux une convention autorisant la valorisation des savoirs ancestraux recueillis et diffusés par leur aïeul.

En effet, à partir des années quatre-vingts, en conformité avec leurs missions de protection, de conservation, de valorisation et de diffusion du patrimoine culturel de la Polynésie française, le Centre Polynésien des Sciences Humaines (CPSH) et son département des traditions orales, puis le Service de la Culture et du Patrimoine (SCP) en 2001, ont successivement procédé à la transcription et à l’adaptation des éléments patrimoniaux transmis, en son temps, par Monsieur Pouira a TEAUNA, de façon à les rendre présentables et intelligibles par un public scolaire.

C’est ainsi qu’est née la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A.

JPEG - 475.7 ko


Elle regroupe six livrets dans un coffret :

JPEG - 430.4 ko

-  le premier livret intitulé Tearapō - Papa’oā Ha’apape relate la toponymie des districts de Arue, Mahina et ‘Orohenä ;

JPEG - 365.7 ko
Le premier livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Tearapō - Papa’oā Ha’apape"

-  le second livret intitulé Parau tumu nō Teaharoa aborde Teaharoa, ancienne subdivision politique de la côte Est de Tahiti qui allait de Papeno’o à Taravao ;

JPEG - 426.8 ko
Le second livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Parau tumu nō Teaharoa"

-  le troisième livret intitulé Parau tumu nō Tahiti Iti concerne Tahiti Iti, et plus particulièrement la partie Est de la presqu’île ;

JPEG - 313.9 ko
Le troisième livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Parau tumu nō Tahiti iti"

-  le quatrième livret intitulé Parau tumu no Tāfa’i est consacré à Täfa’i, personnage héroïque qui traversa le chemin des âmes pour récupérer celle de sa bien-aimée ;

JPEG - 315.9 ko
Le quatrième livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Parau tumu no Tāfa’i"

-  le cinquième livret intitulé Parau nō te mau terera’a nā te moana est un voyage aux îles de la Société et aux Tuämotu ;

JPEG - 364.3 ko
Le cinquième livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Parau nō te mau terera’a nā te moana"

-  enfin, le sixième livret intitulé Te parau nō te mau ta’amotu parle de la navigation dans d’autres archipels de Polynésie française et du Triangle polynésien.

JPEG - 415.7 ko
Le sixième livret de la collection PARAU NO TE ‘ĀI’A, intitulé "Te parau nō te mau ta’amotu"
JPEG - 143.6 ko
Carte des sites culturels de Tahiti cités par Te Arapo © SCP 2013

Financés par le Fonds d’Investissement et de Développement Économique et Social (FIDES) à hauteur de deux millions huit cent mille neuf cent quatre vingt francs (2 800 980F CFP), ces travaux dont la graphie a été vérifiée par les académiciens du Fare Vana’a, ont permis l’édition, à partir de 1997, d’une collection de six livrets regroupés sous le titre de « PARAU NO TE ‘ĀI’A », destinés à enrichir le matériel pédagogique d’apprentissage du reo tahiti dans les établissements scolaires.

L’autorisation accordée récemment au pays par les héritiers de Pouira a TEAUNA de procéder à la diffusion gratuite de la collection desdits livrets auprès des écoles du 1er et 2nd degré ainsi que des bibliothèques universitaires et publiques de la Polynésie, permettra que soit préservée de l’oubli une part appréciable de nos savoirs ancestraux, recueillie par celui qui était surnommé TEARAPŌ, au cours de son existence auprès de personnes dépositaires d’expressions de la tradition culturelle polynésienne.

Cette cérémonie de signature aura été l’occasion de remercier les héritiers de Monsieur Pouira a TEAUNA pour ce geste fort en direction de nos plus jeunes générations et rendre solennellement hommage à la contribution notoire de leur aïeul à la sauvegarde de ce précieux patrimoine. En effet, « La parole de tout peuple est sacrée »… et toutes les parties présentes l’ont admis.

Les héritiers de Monsieur Pouira a TEAUNA ont donc autorisé la Polynésie française :

- à procéder à la diffusion gratuite de la collection de six livrets regroupés sous le titre de « PARAU NO TE ‘ĀI’A », tels que transcrits et adaptés par le département des traditions orales du Centre Polynésien des Sciences Humaines, puis le Service de la Culture et du Patrimoine, auprès des centres de documentation des écoles primaires, collèges et lycées du pays, ainsi qu’auprès de la bibliothèque universitaire et des bibliothèques publiques ;

- à représenter gratuitement lesdites oeuvres aux fins de valorisation de la culture dans le cadre de concours de ‘orero, de performances artistiques, manifestations publiques ou émissions radiodiffusées ou télévisées ;

- à consulter les livrets au centre de documentation du Service de la Culture et du Patrimoine ;

- à consulter également certains extraits de ces livrets dans le respect du droit de courte citation, sur le site internet du Service de la Culture et du Patrimoine qui lui consacrera une rubrique révélant sa biographie et son œuvre.

Pour sa part, la Polynésie française veillera à :

- instituer un prix « Pouira a TEAUNA » pour le meilleur ‘orero du Heiva i Tahiti ;
Le ministère de la culture se rapprochera du conseil d’administration de Te Fare Tauhiti Nui pour confirmer cette demande en vue des prochaines éditions ;

- prendre les mesures appropriées, dans la limite de ses moyens, pour protéger et mettre en valeur les sites cités par Monsieur Pouira a TEAUNA en les intégrant dans un itinéraire de découverte baptisé « Circuit culturel Pouira a TEAUNA dit TEARAPŌ » ;

Le pays pourrait également, avec l’accord du ministre en charge de l’éducation, procéder à la désignation d’un établissement scolaire de la commune d’Arue, pour porter le nom de cet ancien instituteur au parcours remarquable.

Enfin, la Polynésie française s’est également engagée :

- à sauvegarder les enregistrements des savoirs ancestraux transmis par Monsieur Pouira a TEAUNA sur des supports numériques et à les remettre aux héritiers de Pouira ainsi qu’aux établissements scolaires.

Toute autorisation d’utilisation, notamment aux fins de reproduction des oeuvres transcrites et des enregistrements disponibles sera préalablement sollicitée auprès des héritiers de Monsieur Pouira a TEAUNA.

Le travail de leur aïeul n’aura pas été vain, et sa fonction de « passeur de mémoire » trouvera ainsi son prolongement pour les années à venir. De la tradition orale, nous allons à présent pourvoir passer à l’écrit pour le plus grand bonheur des générations futures.

Aussi, le ministre de la culture, Mme Chantal TAHIATA a collaboré avec le ministère de l’éducation ainsi que ses services pour organiser une cérémonie au cours de laquelle il a été procédé à la distribution des coffrets « PARAU NO TE ‘ĀI’A » contenant les six livrets (Tearapō - Papa’oā Ha’apape, Parau tumu nō Teaharoa, Parau tumu nō Tahiti Iti, Parau tumu no Tāfa’i, Parau nō te mau terera’a nā te moana , Te parau nō te mau ta’amotu, ) auprès des bénéficiaires qui ont tous été invités.

Cette diffusion s’est faite en présence des représentants des familles TEAUNA, OLDHAM et TAIMOE le jeudi 22 novembre sous le grand chapiteau de la présidence située à l’avenue Pouvanaa a Oopa.

JPEG - 848.5 ko


Ha’amäuruuru ra’a

Nä te Piha töro’a mä’imi i te mau parau tumu o te fenua, nö te Pü Te Anavaharau, i hämani i teie puta mai roto mai i te fa’anahora’a rätio i ha’apa’ohia na e TEARAPÖ i ni’a ia Rätio Tahiti, mai te matahiti 1962 e tae atu i te matahiti 1964 ; nä Dany CARLSON i fa’atü’ati i te feiä rave ; nä Doris MARUOI i päpa’i i te mau parau.

Nä TI (Gilles CORDONNIER) i fa’anaho i te hoho’a o te puta.
Nä Philippe DUBOIS i päpa’i i te mau hoho’a.

(E ara : E mea ’iritihia mai te hoho’a päpa’i o te ’api mätämua mai ni’a mai i te hö’ë hoho’a fa’atïani i papa’ihia na e D. ADAM nä Rätio Tahiti i töna ha’amatara’a.)

’Ia ha’amäuruuru-ato’a-hia :
te Fa’atere hau ha’apa’o i te mau fenua Färani nä te ara,
te Fa’aterehau ti’a’au i te Ta’ere ma’ohi,
’o Rätio Tahiti, te Fare Vanaa,
’o Betty TAPUTUARA’I vahine,’o Faimano O’OPA vahine
’o John MARTIN tane, ’O Maco TEVANE tane

JPEG - 311.5 ko


Autres articles disponibles en consultation :

- La cérémonie de remise des livrets du 22 octobre 2012

- Historique en français

- Historique en tahitien

- Remise officielle des collections " Parau nō te ‘āi’a ", richesses transmises par Te Arapo

- Rencontre au SCP avec des ayants droits de la famille TE ARAPO

- La mémoire ravivée : les livrets " Te Arapo "

- La légende du requin de Mangareva