Accueil > Français > Candidature du " Paysage culturel de TAPUTAPUATEA " au label du Patrimoine Mondial de l’UNESCO > Le cadre réglementaire de la candidature du marae Taputapuatea au Patrimoine mondial de l’UNESCO : QUI FAIT QUOI ?

Le cadre réglementaire de la candidature du marae Taputapuatea au Patrimoine mondial de l’UNESCO : QUI FAIT QUOI ?



La structure juridique de la candidature du complexe du marae de TAPUTAPUATEA a été fixée en Conseil des ministres par arrêtés n° 1475/CM et 1477/CM du 04 septembre 2009.

Elle prévoit le rôle central de l’association Na Papa E Va’u qui représente la population au cœur de tout projet UNESCO, en application du 5ème objectif stratégique de l’UNESCO pour les Communautés, après ceux de la Conservation, la Compétence, la Crédibilité et la Communication (les 5 C de l’UNESCO).

Le dispositif mis en place prévoit :

- un comité de pilotage qui réunit les décideurs et responsables politiques, les agents et experts, et la société civile ;

- un comité de gestion qui associe la société civile à la commune, présidé par le maire et dont le secrétariat est assuré par l’association Na Papa E Va’u ;

- un conseil d’experts dont la coordination est assurée par un chef de projet du conseil d’experts et deux coordonnateurs ;

- un comité rédactionnel.

Le comité de pilotage : Son rôle est d’impliquer le pays dans le projet, d’informer les ministères et les élus de l’état d’avancement des dossiers et des budgets. Il regroupe les autorités, experts et agents dont les fonctions et responsabilités répondent aux besoins de l’instruction des deux dossiers de candidature. Il coordonne l’ensemble des opérations techniques nécessaires à l’avancement des dossiers de candidature et se réunit au moins une fois par an.

Le comité de gestion : Afin d’atteindre l’objectif d’inscrire le complexe du marae Taputapuatea sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il est créé un comité de gestion de Opoa (Taputapuatea).

Constitué de la société civile, du maire, d’élus, d’agents de l’Etat et du pays, d’associations locales et de la population, le comité de gestion a été mis en place par l’association Na Papa E Va’u. Présidé par le maire de Taputapuatea, le comité de gestion a pour mission de favoriser la sensibilisation et la participation de la communauté locale, et de promouvoir une meilleure connaissance du patrimoine ainsi qu’un inventaire documenté de celui-ci.

Il doit proposer et valider auprès du comité de pilotage un plan de gestion et d’aménagement durable tel que requis par l’UNESCO pour une durée de trois années renouvelables. Le plan de gestion et d’aménagement doit détailler les zonages, chartes ou limitations d’utilisation éventuellement souhaitées en concertation avec la communauté locale. Le comité de gestion assure le suivi et l’évaluation des actions menées en faveur de la préservation du site et en rend compte au comité de pilotage.
L’association Na Papa E Va’u : Elle est chargée de la mise en place du comité de gestion et du suivi de ses travaux, en coordination avec le comité de pilotage et du conseil d’experts. Elle assure le fonctionnement logistique et administratif du comité de gestion sur la base des fonds recueillis auprès des institutions ou de toutes autres ressources.

Le conseil des experts : Il contribue à la connaissance de l’histoire, de l’archéologie, de la culture, de la tradition orale, des coutumes, des espèces et des espaces et apporte l’aide scientifique et technique au dossier. Il cadre les réflexions du comité de gestion, apporte toutes informations utiles à la population et joue un rôle de vulgarisation. Il apporte également le crédit indispensable au dossier qui sera présenté. Le conseil des experts est divisé en deux collèges, un collège naturel et un collège culturel.

Le chef de projet du conseil d’experts : Le conseil d’experts nomme un chef de projet pour une durée de trois ans renouvelable. Le chef de projet est chargé des relations avec les différents comités. Dans le cadre de son mandat, le chef de projet remet un compte rendu des difficultés ou problèmes éventuels rencontrés et émet des recommandations d’ordre technique pour l’avancement du dossier.

Les coordonnateurs du conseil d’experts : Chaque collège du conseil d’expert nomme un coordonnateur chargé d’assurer avec le chef de projet les relations entre les différents comités. Ils sont chargés de recueillir les données de leur collège respectif, les avis du comité de gestion et d’assurer la synthèse des travaux. Ils rapportent les travaux des collèges d’experts et les activités significatives réalisées et prévues.

Le comité rédactionnel : Il réunit le chef de projet, les coordonnateurs et les spécialistes (rédacteurs, cartographes, photographes, illustrateurs etc …). Il met en forme les matériaux fournis par les deux collèges du conseil d’experts et se réfère au chef de projet du conseil d’experts et aux deux coordonnateurs.

A télécharger :

- Arrêté n° 1475 CM du 4 septembre 2009 portant création d’un "comité de pilotage, patrimoine mondial de l’UNESCO", dans le cadre de la candidature de sites de la Polynésie française au patrimoine mondial de l’UNESCO

- Arrêté n° 1477 CM du 4 septembre 2009 portant création de différents comités dans le cadre de la candidature du complexe sacré Te Pô incluant le marae de Taputapuatea sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO