Accueil > Français > Actualités > Matarii i raro

Matarii i raro



Comme chaque année aux environs du 20 mai, l’association Haururu rend hommage à la constellation des Pléïades qui va disparaître du ciel nocturne polynésien jusqu’à sa réapparition au mois de novembre comme marqueur de cycle nouveau. Ainsi, la période de novembre à mai appelée « Te tau matari’i i ni’a » s’achève et celle allant de mai à novembre dénommée « Te tau matari’i i raro » s’installe.

Pour l’association Haururu, c’est le temps des enseignements et de l’élaboration de ses projets de développement par des activités éducatives dispensées dans la commune associée de Papenoo et établis en fonction de ce calendrier.

En ce qui le concerne, le Service de la culture et du patrimoine (S.C.P.) a souvent participé aux actions publiques relatives à l’une ou l’autre des deux périodes aux côtés de cette association.

Avec un message fort pour notre île, pour le Fenua, pour notre région, pour les grands continents, en somme, pour l’univers tout entier, cette année, le S.C.P. n’a pas failli à la tradition.

Hinano TAERO, agent du S.C.P. a écrit une pensée rendant hommage aux bienfaits générés sur la surface du globe à « Te tau matari’i i ni’a », puis, a témoigné de la reconnaissance pour l’abondance prodiguée à notre Fenua dont les produits vivriers, ornementaux, odoriférants, etc… sont encore profitables aux habitants en ce début de « Te tau matari’i i raro ».

L’exemple est matérialisé par ce présentoir de son petit message enveloppé dans un tapa fait avec de l’écorce de l’arbre à pain… Et des senteurs et des couleurs de fruits et fleurs de plantes odoriférantes, des richesses sans pareil provenant de la terre du jardin du Service de la culture et du patrimoine sis à Nuuro’a !

C’est aussi cela l’abondance sur terre !

Doris MARUOI

- Télécharger l’article en tahitien