Accueil > Français > Actualités > LIRE A PAPARA : promouvoir la création et initier le jeune public.

LIRE A PAPARA : promouvoir la création et initier le jeune public.

A l’initiative de l’Association des Editeurs de Tahiti et des Iles et avec l’aide de partenaires publics et privés, la première édition du Salon du Livre “ Lire en Polynésie” s’est tenue en l’an 2001 avec pour objectif de réunir tous les acteurs œuvrant pour la diffusion et la promotion du livre en Polynésie française.

Fort du succès rencontré auprès du public et des participants, cette initiative a été reconduite les années suivantes. En 2007, l’ Association des Editeurs de Tahiti et des Iles a mis en place une politique d’ouverture sur les districts et les îles, et a ainsi organisé, en partenariat avec les communes ou des associations, des salons du livre dans les îles ( Moorea, Bora-Bora, Raiatea) et dans les communes de Tahiti ( Taravao).

Elle co-organise, pour la deuxième année, le salon du livre de Papara avec le soutien du député maire, Bruno Sandras, ainsi que tout le personnel de la Mairie, enthousiastes pour l’accompagner dans ce projet.

L’Association des Editeurs de Tahiti et des Iles est composée des éditeurs suivants :
• Editions Au vent des Iles
• Editions Haere Po
• Editions des Mers Australes
• Editions du Motu
• Musée de Tahiti et des Iles
• Société des Etudes Océaniennes
• Editions Maeva lulu
• Litterama’ohi
• Editions Nini
• Editions Univers polynésien
• Association Matahiapo Nui No Aimeho Nei
• Académie Tahitienne
• ‘Ura éditions
• Puna Honu

- Les objectifs de l’Association
• Créer une dynamique dans le secteur des métiers du livre
• Encourager les auteurs locaux
• Diffuser le livre auprès un plus large public
• Créer l’occasion de rencontres et d’échanges
• Représenter le secteur de l’édition de la Polynésie française lors de rencontres internationales

- Les actions menées
• Création du Salon du Livre en Polynésie française
• Mini-salons en Polynésie : Moorea, Taravao, Raiatea, Bora Bora, Papara
• Participation aux salons internationaux (Salon du livre de Paris, Salon du livre jeunesse de Montreuil)
• Création de partenariats avec les collectivités françaises du Pacifique.
Ainsi, un pavillon océanien a été créé pour le salon du livre de Paris, en 2006, pavillon cofinancé par la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française.

- Salon du livre de Papara 2010
• Les ambitions
Devenir un événement culturel récurrent au sein de la commune en rapprochant le livre des habitants de Papara, en exposant la richesse du secteur éditorial polynésien, en rencontrant le public scolaire et en mettant en contact les auteurs avec les lecteurs de la Polynésie.
• Une dimension éducative et sociale
Le salon du livre de Papara s’inscrit dans une volonté générale d’initiation du jeune public aux livres. Apporter aux jeunes une connaissance approfondie sur les diverses formes de la littérature jeunesse est le meilleur moyen de les sensibiliser et de les inscrire dans une démarche de découverte et de connaissance. Aussi, il est certain que des lectures, des rencontres avec des auteurs et des professionnels du métier du livre apporte une proximité avec les jeunes et ne peut que susciter leur intérêt.
• Une dimension artistique et festive
Le salon du livre est un rendez-vous où les artistes se croisent dans un esprit de rencontres et d’échanges. Des points de rencontre avec les auteurs et le public, des lectures, des conférences, des débats montrent que le projet va bien au-delà d’une manifestation, et que c’est bien autour de l’échange, de la création du livre et de l’écriture que ce salon trouve son unité.
• Les dates
Jeudi 25 novembre 2010 de 8 h 00 à 17 h 00
Vendredi 26 novembre 2009 : de 8 h 00 à 17 h 00
samedi 27 novembre 2009 : de 8 h 00 à 12 h 30
• Les plus de l’édition de 2010
Grâce à l’action du groupe Litterama’ohi, des rencontres avec le corps enseignant ont été organisées en amont du salon. L’objectif est de faire le lien entre les élèves et les auteurs polynésiens, de promouvoir leurs écrits auprès de la population scolaire. Les classes ont travaillé sur des livres publiés en Polynésie par des auteurs tahitiens.

Ainsi, dans la continuité de ce travail, les journées de jeudi et vendredi seront, pour ces classes, l’occasion de rencontrer ces auteurs, de parler de ces textes, de redécouvrir leur culture.
De nombreux auteurs seront présents à la mairie pour recevoir les élèves de Papara. Flora Devatine, Chantal Spitz, Rai Chaze, John Mairai, Aimeho Charousset et Patrick Amaru rencontreront des classes du CE2 à la terminale.

- Exposition : Les premiers écrits du XIXème siècle polynésien présentée par Joany Hapaitahaa du Service de la Culture
Le XIXème siècle est une période de profonde mutation pour la Polynésie française. Sur le plan culturel on assiste à l’émergence du papai, c’est-à-dire de l’écriture, le savoir traditionnel reposant jusque là sur la transmission orale.
Des hommes appelés haere po, « ceux qui marchent dans la nuit » constituaient les gardiens du savoir de chaque communauté. L’arrivée des missionnaires anglais en 1797 bouleverse le paysage traditionnel. Si les us et coutumes étaient jusqu’alors transmis par le parau, le papai permet dorénavant de les conserver.
C’est ainsi que le XIXème siècle polynésien voit naître une littérature, littérature écrite par des Polynésiens, des religieux, des navigateurs tous témoins et acteurs privilégiés de ces bouleversements.
En 1807, Pomare II chef des Te Porionu’u aidé des religieux britanniques rédige un premier papai en tahitien. Douze années plus tard, un code de lois composé de 19 articles, le E ture no Tahiti décline une série de textes législatifs régissant une société nouvelle dite « chrétienne ».

Un missionnaire, Ellis William observe cette société en pleine transformation. Dans le Polynesian Researches, il décrit non seulement le travail de la Mission, mais aussi le passé d’une société dite « archaïque ».
Alors que de nombreux étrangers témoignent d’une époque révolue, quelques Tahitiens transcrivent leurs savoirs. Le papai prend peu à peu son importance et Tahiti devenu protectorat français en 1842 se dote d’un journal.
L’information écrite commence à se fixer dans la société tahitienne.
L’organisation de cette dernière impose la mise en place d’un état civil et de tomite, de plus, la généalogie transmise oralement est désormais écrite. Certaines personnalités à l’instar de Ariitaimai rédigent leurs mémoires.
La société du XIXème siècle est marquée par ce comportement « lettré » au détriment d’habitudes orales.
L’exposition est composée de 14 bannières agencées (dont 10 principales) de manière chronologique ( 1807 : premier écrit à 1897 à 1893 : mémoire d’une reine) et essentiellement inspirées du fonds Daniel Palacz.
• Premier papa’i de Pomare II 1807
• Le syllabaire et le dictionnaire anglo-tahitien 1810
E ture no tahiti, le code Pomare 1819
• Polynesian researches 1829
• Les puta tupuna 1832
• Lettre de Pomare IV 1847
• A M. Robillard 1847
• Un journal pour les EFO 1851
• Etat-civil et Tomite 1852
• Mémoires d’Ariitaimai 1893
Cette exposition est présentée dans la salle du conseil, pendant toute la durée du salon.

- Exposition d’originaux de la collection Daniel Palacz.

Daniel Palacz a eu la gentillesse de mettre à la disposition du salon quelques pièces originales de sa collection. Le public pourra ainsi découvrir, entre autres :
• Lettres manuscrites du XIXe siècle
• Une note sur la cession de Tahiti à la France
• Une lettre de Napoléon III à Pomare IV
• Des pièces d’Etat civil de sujets du protectorat (Tahitiens) et d’indigènes (Marquisiens)
• La première traduction de l’Epitre des Apôtres
• Deux Presses (machine d’imprimerie) du XIXe siècle
• Des couvertures “Une”de “l’Illustration” et “Le petit journal” - fin XIXe début XXe siècle
• La carte de Boenechea - XVIIIe siècle
• La première édition du Von den Steinen - XIXe siècle
Ces pièces seront présentées dans une vitrine exposée dans la salle du conseil.

- Programme

Jeudi 25 novembre 2010
9h-10h Ecole Ariitama : sections de grands avec Aimeho "L’assemblée des 3 peuples"
Ecole Apea : CE2 avec John Mairai "les écrits de Henri Hiro"
Ecole Apatea : CM1 avec Chantal Spitz : extraits de “Hombo” et de “l’ile des rêves écrasés”
10h-11h Ecole Ariitama : Aimeho avec une autre section de grands "L’assemblée des 3 peuples"
Ecole Apatea : CM1 avec John Mairai "les écrits de Henri Hiro"
Ecole Apatea : CM2 avec Chantal SPITZ : extraits de “Hombo” et de “l’ile des rêves écrasés”
13h-14h Ecole Ariitama : SG avec Aimeho "L’assemblée des 3 peuples"
Ecole Tiamao : CE1 avec John Mairai "textes écrits et théatres par l’auteur"
14h-15h Ecole Tiamao : CM2 avec John Mairai "textes écrits et théatres par l’auteur"
13h30-15h Lycée de Papara :1ere lv3 avec Patrick Amaru "Vaianu"
Lycée de Papara : terminale et seconde avec les auteurs pésents "littérature et culture polynésienne"

Vendredi 26 novembre 2010
8h-10h Collège de Papara : 4è et 3è avec Flora Devatine : "le fantastique dans la littérature polynésienne"
Collège de Papara :3è avec Rai Chaze "son travail et ses écrits"
Collège de Papara :4è avec John Mairai "le théatre et l’écriture-lecture :
comment amener l’élève à la lecture"
12h-14h Lycée de Papara : seconde(2) avec les auteurs présents :discussions à "bâtons rompus"

Samedi 27 nov 2010

Présentation :
10 h 00 : Gros plan sur le Caillot et Tuimata de - Robert Koenig Haere Po

- Dédicaces :

Marc Cizeron, Haere Po
Philippe Prudhomme, Haere Po
Chantal Spitz, Au vent des iles.
Avec une exposition-vente des livres édités par les éditeurs de Tahiti.

Le salon fermera ses portes à 12 h 30.