Accueil > Français > Actualités > PASSE ET ACTUALITE DES RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES AUX TUAMOTU - Conférence de Jean-Michel CHAZINE, ingénieur de recherche au CNRS/EHESS mercredi 22 septembre 2010 à 17h dans l’amphithéâtre de l’ISEPP Mission

PASSE ET ACTUALITE DES RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES AUX TUAMOTU - Conférence de Jean-Michel CHAZINE, ingénieur de recherche au CNRS/EHESS mercredi 22 septembre 2010 à 17h dans l’amphithéâtre de l’ISEPP Mission


PASSE ET ACTUALITE DES RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES AUX TUAMOTU - Conférence de Jean-Michel CHAZINE, ingénieur de recherche au CNRS/EHESS mercredi 22 septembre 2010 à 17h dans l’amphithéâtre de l’ISEPP Mission

JPEG - 25.2 ko
Jean-michel CHAZINE


Les atolls du Pacifique constituent un ensemble géo- morphologique nettement distinct de celui des îles hautes, par leur aspect et leur environnement particulier, mais également par leur isolement extrême et les connaissances réduites qu’on en a. C’est pourtant un chapelet d’îles dont la géomorphologie est identique et qui s’étend sur l’ensemble de l’espace défini comme l’Océanie et même au-delà, jusqu’aux confins des Philippines et de l’Indonésie.

La Polynésie Française, avec ses 75 atolls de l’archipel des Tuamotu, en constitue la partie la plus orientale. L’origine du peuplement de ces îles, a longtemps été associée à celle des îles hautes voisines, supporté par quelques liens généalogiques ou légendaires avec les îles de la Société ou les Marquises notamment, même si d’autres données permettent de penser qu’il a pu en être autrement.

Les dates d’occupations originelles des atolls des Tuamotu et même de ceux de l’ensemble du Pacifique, sont encore largement méconnues et ont dépendu en grande partie des variations du niveau marin.

Les recherches conduites sur plusieurs atolls des Tuamotu aux Kiribati, en confirmant l’utilisation ancestrale et quasiment généralisée de techniques de productions de ressources alimentaires spécifiques, permettent de rechercher plus à l’ouest du Pacifique, les origines de l’élaboration des fosses de culture produisant plusieurs variétés de tubercules.

Les modalités de survie et d’occupation des atolls, au delà des ressources limitées de cet espace insulaire particulier, dépendant de la connaissance et de la maîtrise de la lentille d’eau douce et de procédures spécifiques d’utilisation.