Accueil > Français > Patrimoine Ethnologique & Traditions orales > Un espace réservé aux plantes médicinales au jardin botanique de Papeari

Un espace réservé aux plantes médicinales au jardin botanique de Papeari

Le Vendredi 04 Juin 2010, au jardin botanique de Papeari s’est tenue l’inauguration du « jardin des plantes médicinales », en présence du ministre des affaires foncières, de l’aménagement, de l’habitat et de l’équipement en charge de l’urbanisme, Tearii ALPHA, du directeur de l’établissement de gestion et d’aménagement de Teva (L’EGAT), Adrien LOMBARD et de la responsable du Jardin botanique, Brenda CHIN FOO.

Le projet consiste à aménager un espace pouvant accueillir des plantes médicinales, afin d’offrir à certaines espèces menacées un environnement adéquat dans l’objectif de conserver une partie de notre biodiversité et donc de la pharmacopée polynésienne légué par nos ancêtres.

Ce n’est pas moins de 70 espèces de plantes médicinales qui sont représentées au jardin botanique de Papeari et le public peut visiter ce « musée du vivant » qui est un véritable patrimoine écologique de notre pays.

Les festivités ont débuté sur des mélodies interprétées par les enfants de classes de CM1 et de CM2 des écoles primaires de TAHARUU (Papara) et de NUUTAFARATEA (Mataiea).

Invité à participer à cette journée, le service de la culture et du patrimoine représenté par Tutana, Timeri, Mere, Léonard, Hiro et Matahi, a préparé un stand de présentation de posters éducatifs et de démonstration de savoirs faires (teintures végétales, tapa, ra’au tahiti), et a présenté divers films éducatifs.

Les tradipraticiens étaient évidemment présents à cette journée : Mama PU de Papeari a animé un atelier de ra’au tahiti, Octave BARBOS a présenté et prodigué des massages traditionnels et Mama TEARAI a partagé son savoir faire sur le monoi.

Rappelons à ce propos que le Jardin botanique du Motu Ovini est, à l’instar du Musée de Tahiti et des Iles, une des étapes de la route du monoi, ce dont chacun peut se réjouir.